Voici la du groupe
            C’est l’histoire du violon perché et de la guitare frénétique fusionnant un soir de Septembre 2013 dans un bar de Auckland: THE FRENCH TOUCH NZ (NZ pour Nouvelle Zélande) était née. En 2013 le groupe compose son premier album studio « Paris-Auckland ». De cet album pop’n’joy autoproduit naitront leurs titres à succès «Nathalie» et «Réussite Sociale» dont l’univers s’apparente à «La rue ketanou», «Tryo» et effleure les mélodies manouches. Depuis, elle a marqué de sa bonne humeur POP’N’JOY tous les esprits qui se sont trouvés dans son sillage. Une contrebasse espiègle puis des percussions exaltées furent emportées pour constituer la formation actuelle.

         Rapidement, la FTNZ écume les bars, les rues, les places, les festivals (« Le Waiheke Jazz Festival » d’Auckland, Interceltique de Lorient, Avignon, Fringe Festival d’Edimbourg) et les salles (Le Pasino de la Grande Motte, le Cabaret Sauvage de Paris, Le Rockstore à Montpellier).
C’est en 2019 que le titre à succès “J’en ai marre de tout ça” est réenregistré grâce aux rencontres du groupe. Le titre sera diffusé sur NRJ Méditerrannée, France Bleu, et le clip est programmé sur CSTAR.

        En parallèle, la sortie du deuxième album « POP’N’JOY » garanti un pur régal : des textes clairs, poétiques, enjoués, portés par une musique dansante et parfois céleste. Pas de violence, pas de haine. De l’espoir, de l’amour, de la vie, du partage. Pas de doute, la FRENCH TOUCH NZ souffle un air nouveau.

EXCLUSIVITE: Leur nouvel album live du Rockstore (salle de concert mythique à Montpellier) intitulé « Numéro Zéro » est sorti ce 10avril 2020.. Energie du live et folie du groupe vous attendent de pied ferme!!
Ecoutez-les sur youtube, Soundcloud ou Deezer, et suivez les sur les réseaux Facebook et Instagram !

      Victor Billon. Né à Paris en 1988, Victor sait déjà ce qu’il fera de sa vie. A 4 ans, il chante les chansons de Marie-Line avec un micro en plastique. Dès qu’il sait tenir un stylo, il écrit des poésies et compose des chansons en s’accompagnant au synthé. A 14 ans, il se met à la guitare funk et rejoint le groupe montpelliérain en 2012, les Biz Biz. Epris de voyages et de musiques du monde, il atterrit en Nouvelle Zélande où il fonde le groupe French- touch NZ avec le violoniste Etienne Bizjak.

       Etienne Bizjak. Né à Charleroi en 1987 d’un père altiste et d’une mère, violoniste, Etienne reçoit son premier violon à l’âge de 6 ans. Il ne le lâche plus mais veut le faire voyager loin de l’univers classique. En Nouvelle Zélande, il travaille le jazz manouche avec le guitariste letton Misha Kovalov avec lequel il crée le groupe « Twistin’ The swing ». En 2013 c’est le début de l’aventure FTNZ au travers de laquelle il fusionne tous ses styles.

      Thierry Seignourel. Né à Béziers à la fin du XX siècle, Titi est l’homme-orchestre du groupe. Bassiste, contrebassiste, éclairagiste, ingénieur du son, réparateur en tout genre, il se perfectionne dans la célèbre école de Montpellier Le JAM. Après de nombreux passages dans des groupes régionaux, il rejoint la FTNZ en 2016.

     Samuel Déaux. Né à Pertuis un 4 juillet 1990, Sam fait déjà craquer ses parents avec son sourire charmeur et ses talents de comédien. C’est à 10 ans qu’il débute la batterie, et rejoint Victor dans le groupe Biz Biz. Fan de pop rock et de batucada, il délaisse la batterie pour la percussion et rejoint la FTNZ en 2016.